Un monde fantastique où des clans d'animaux s'affrontent.Incarnez un de ces animaux de ce monde merveilleux.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dante (Loup)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X
Virtuose
Virtuose
avatar

Féminin Nombre de messages : 830
Age : 23
2ème Clan (si 2ème perso) : /
Votre vrai pseudo (PUF) : Stormynight
Date d'inscription : 19/08/2008

Feuille de personnage
Caractèristique:
Points de vie:
200/200  (200/200)
Point de force ou Magie:
20/1000  (20/1000)

MessageSujet: Dante (Loup)   Ven 16 Juil - 0:08


http://666favole.deviantart.com


Prénom: Dante
Sexe: Mâle
Clan: Hikage
Race: Loup
Âge: Adolescent
Famille:
Mère morte, père jamais connût.
Adopté dans sa jeunesse par Hisaskaa.
Frères et sœurs décédés.


Signes particuliers/Pouvoirs:

Dante possède une particularité olfactive surélevée. Il est capable ; grâce à son odorat excessivement développé ; de sentir à travers un mur une plante minuscule ; de prévoir l'orage par sa simple effluve. Même retrouver un objet lui est possible, ce rien qu'en usant de son don. En revanche, Dante ne possède aucune odeur qui lui est propre. Il ne sent rien ; pas la sueur ; pas le sang ; rien n'émane de son corps. Tous les êtres vivants possèdent une odeur qui leur est propre, tous sauf Dante. Étant donné sa grande mémoire olfactive, il se rappel de chaque chose qu'il hume ; ainsi donc il est capable de tout reconnaitre par son simple parfum. Dante ; grâce à sa certaine maîtrise de l'odorat est capable de changer vaguement et temporairement l'odeur de quelque chose. Tout ce qu'il souhaite ; il peut faire qu'une pierre sente la menthe et qu'une louve sente la vanille. Il ne peut en revanche pas changer sa propre odeur ; n'en possédant aucune.


Caractère:

Dante est un loup dénué de tout sentiment du bien et du mal. Il est possédé par une âme limpide, sans aucune émotion, sans sentiments. Il n'existe que par l'odeur ; sans ça il n'est rien. Il s'accroche à la vie comme un parasite ; de nombreuse fois atteint par les pires maladies lupines qu'il soit, il s'en est toujours sortit. Il s'accroche comme une tique. Une tique laide, bornée et butée, qui pourrait se donner la mort en un rien ; mais qui préfère restée perchée sur un arbre, à attendre que le sang qui la nourrit lui vienne entre les mains. Cette tique, c'est Dante. C'est un loup d'une froideur caustique, narcissique et parfois moqueur, il s'avère inconsciemment blessant lorsqu'il ose donner mot. Il ne parle malgré tout que très rarement, et ne pose des noms qu'à ce qu'il trouve intéressant olfactivement. Si votre odeur lui déplaît, votre nom lui importe peu. Si votre odeur ne l'intéresse pas, alors il refera chemin inverse en quête de quelque chose de plus attrayant à son gout. Car Dante à un vocabulaire très peu riche. Ses rares phrases sont souvent mal formulées, mais néanmoins compréhensibles, même si peu claires à premières entente. Néanmoins, s'il vous juge apte à entendre sa voix, il essaiera de se montrer le plus claire et le plus attentionné avec vous. Mi ladys, ne vous attendez pas à ce que ce jeune mâle impétueux vous fasse la cour. Il a une attirance avec tout autre chose que les femelles. Vous l'aurez comprit, ce charmant gentleman préfère se montrer courtois envers les mâles ! Dommage.

Histoire :

A un moment qui nous est inconnu, à l'Est d'Island Univers.

Les près puent les cadavres, les restes d'une civilisation humaine se décomposent lentement dans une putréfaction surélevée. Les loups puent la crasse ; l'herbe pue le sang caillé ; le gibier, victime d'une pollution hors-du commun, n'est plus réellement naturel, certains spécimens étant dotés de 3 yeux et d'autre de 5 pattes ... La peste gagne la population lupine. Parmi un tas de cadavre en décompositions ; une louve hurle à la douleur. Soudain, cette louve brune met bat à un petit petit ectoplasme rosâtre, presque dénuée de poils ; communément appelé Louveteau. En réalité, 3 naissent. La mère se lève. Les petits n'auront droit à leur premier repas aujourd'hui, car leur indigne mère se résigne à cette tâche. Elle les abandonne, n'en fait rien, les laisse mourir ici, sans nourriture adéquat à leur situation.

<< - Que la peste les garde ! >>

Hurla cette traitresse ... Jamais, jamais il n'aurait été ordinaire d'ainsi abandonné sa progéniture. Le père de ces 3 louveteaux est mort en chasse hier ; s'il aurait été là rien ne ce serait ainsi passé. Est-ce sa faute ? N'allons pas blâmer les morts. Revenons-en aux faits. La louve brune se mit à courir ; car même en ces terres hostiles et polluées, l'abandon d'enfant n'avez rien de légal. Où comptait-elle aller ? Dieu le sait ! Hors, l'un des louveteau qu'elle espéra muet en plus d'être aveugle poussa un petit gémissement suraiguë. Démarra sa complainte au clair de lune. Une autre mère au pelage blanc comme la dentelle accourut ; tandis que celle du petit loup abandonné c'était retourné pour l'observer. La louve blanche poussa du museau le petit criard, qui cessa d'hurler. Ses deux autres frères étaient morts ; tout comme l'avait été la première portée de cette louve brune qui n'en était pas à son premier abandon. La louve blanche cria :

<< - Que Dieu soit maudit d'avoir laissé accomplir un tel acte ! Qui est la mère de ces enfants ? >>

Alors, la louve brune se remit à courir. La mère qui était au près du louveteau se mit à sa poursuite. Une fois arrivée à son niveau, car elle était plus fraîche et plus rapide qu'une louve venant d’accouchée ; elle bondit sur la lâche mère et la plaqua au sol. Babines retroussées, crocs visibles, elle lui demanda si ces cadavres étaient bien d'elle. N'osant prononcer mot, la louve brune se contenta de hocher la tête de haut en bas. La louve blanche, nommée Hisaskaa s’apprêtait à lui arracher la gueule d'un coup de griffes, mais, interpellée par une voix, elle s'en retint. Cette voix était celle de l'Alpha de son clan. Car malgré cette sorte d'anarchie en ces lieux, les clans possédaient tout de même une hiérarchie très stricte. Le grand loup gris qui était l'Alpha prononça ces mots :

<< - Qu'a-t-elle fait, Hisaskaa, pour qu'ainsi tu t'en prenne à elle ?
- Elle a voulu abandonné ces enfants Alpha Grymall.
- Dans ce cas, ça n'est pas toi qui doit la punir, le sais-tu ?
- Plus que tout au monde Alpha ... Je n'ai sus retenir ma rage, pardonnez moi.
- Ça ira pour cette fois, mais que je ne t'y reprenne plus, à vouloir faire justice de ce qui ne te concerne pas.
Elle baissa les yeux face à ce loup à la carrure imposante; à la fois intimidée et respectueuse.
- Il en va de soit ... >>

Le grand loup gris s'approcha de la louve brune, toujours au sol. Il la fixa longuement ; puis lui cracha dessus de dégout. Il la prit par la peau de la nuque, et la balança contre un arbre non loin. Sa colonne vertébrale se brisa sous le choc. Le lendemain, la louve brune fut jugée ; puis tuée au crépuscule pour infanticide et tentative de fuite.

Seul un loup de sa portée a survécu. Ce loup, c'était Mercy. Car c'est ainsi qu'Hisaskaa, dorénavant à la charge de ce louveteau, l'avait nommé. Au bout de quelques semaines, la louve blanche vint à L'Alpha ; avec le jeune Mercy à ces pattes.

<< - Je ne veux plus de ce louveteau.
- Pourquoi donc ?
- Il ne sent rien, il est possédé par le Diable en personne !
Grymall, d'abord surprit, ne sut que dire. Il ne savait s'il devait croire, où ignorer.
- Que doit sentir un louveteau, dans ce cas ? Pensez-vous vraiment que s'il était possédé, il ne sentirait rien, ne doit-il pas sentir le Diable, s'il est possédé par le Diable ? Cessez de vous instruire des comptes de fée ma pauvre folle ! Et que Dieu vous garde. >>

La louve ne sût que dire. Il est vrai que ce louveteau ne sentait rien du tout, mais un louveteau devait-il sentir quelque chose ? Peut-être la chair fraiche, peut-être l'odeur de la nourrice qui l'a gardé. Hors, lui ne sentait rien, rien de plus que le néant. Hisaskaa se retira, demandant pardon une fois de plus, et s'en alla dans la forêt non loin avec Mercy, pour une partie de " cache-cache ". C'était à Mercy de chercher. Il posa sa tête contre un arbre ; et attendit le signal de sa nourrice, disant qu'il pouvait venir la chercher. Jamais le signal ne vint. Naïf, Mercy resta sans bougé, assis au pied de l'arbre, sans dire mot. Plusieurs jours il resta ici à attendre. Quand enfin il se mit à la recherche de sa nourrice, sur l'un des arbres de la forêt, il vit d'écrit :

<< - Dorénavant, tu t'appelles Dante. Meurt en Enfer, c'est là-bas ta place ! >>

Ainsi donc, depuis ce jour, le louveteau se fait appelé Dante ; et l'accepte, car il est conscient qu'aux yeux de tous il n'est qu'un possédé ; un enfant du Diable. Dante a perdu tout sentiment. A l'age de 2 ans, son odorat devint extraordinaire. Son faible vocabulaire ne lui permettait de nommer que ce qu'il sentait.
Un jour, le loup, âgé de 3 ans, décida suite à 2 ans d'errance dans la forêt, de partir. Il ne savait pas par où, il suivait une odeur étrange qui l'intriguait, voila tout. C'est en suivant l'odeur des chevaux, des félins, d'autres canidés ; qu'il arriva sur les terres d'Island Univers.

Créé par Anexsia
RP d'exemple. Et sa créatrice tient à valider le loulou elle même.

Revenir en haut Aller en bas
 
Dante (Loup)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Kit de loup
» [...]Dans les bois, pendant que le loup n'y est pas. [Eliel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Univers :: A lire en premier! :: Personnages :: Personnages Libres :: Les Hikage-
Sauter vers: